Marco-Parusso

Aujourd’hui, Chais d’oeuvre vous propose de découvrir un vin du Piémont: un Barolo 2011 du Domaine Parusso

Barolo est une des appellation les plus prestigieuses d’Italie. Située dans le Piémont, au sud de Turin, le vignoble offre un des plus beaux panoramas au monde. Tapissées de vignes, les collines offrent d’importants dénivelés qui accentuent l’effet terroir où altitude, vent et exposition donnent au vin une partie de sa personnalité. On compte 5.000 ha de Barolo aujourd’hui dont le style varie entre les différents villages et les différents sous-sols. La parcellisation est incroyablement complexe et de ce point de vue, la ressemblance avec la Bourgogne est stupéfiante. Montforte d’Alaba est un des meilleurs villages de cette région, l’équivalent de notre village de Vosne Romanée national.

Le Domaine Parusso est vieux de 4 générations, et possède une superbe propriété sur le vignoble de Montforte d’Alba. Le domaine exploite aujourd’hui 22 ha et produit 4 Barolos différents. Chaque cru est isolé et vinifié séparément. Les vins de la commune de Montforte d’Alba naissent avec une élégance naturelle, un peu comme Chambolle Musigny en Bourgogne. Leur grand cru Bussia est un des meilleurs Barolo du marché.

Aucun engrais, ni produits phitosanitaires ne sont utilisés, dans le but de réveiller ses terroirs en respectant les sous sols. Les vendanges sont manuelles, réalisées en petites caisses. Fan de Grands Bourgognes, Marco Parusso vinifie ses raisins en vendange entière, avec cependant une étape très différente de ce qui est pratiqué en Bourgogne : Il laisse ses raisins après la vendange dans une pièce ventilée à 12°, pour «  déstresser » le raisin et faire brunir la rafle. Les élevages se font en barrique avec 50% de barriques neuves. les vins naissent avec une élégance digne de certains Chambolle Musigny.

L’avis de Manuel Peyrondet

J’aime :

Ce Barolo 2011 de Marco Parusso est un monument!. Issue des fabuleux terroirs de Montforte d’Alba et magnifiée en vinification par un maître de la région, cette cuvée est poussée en saveurs par un millésime presque parfait dans la région, comme l’étaient au domaine les 2007 ou 2004. C’est pour moi LA bouteille parfaite pour découvrir ou faire découvrir l’immense terroir de Barolo. Les quelques membres de Chais d’oeuvre qui ont reçu le 2007 dans leur coffret il y a deux ans en sont, j’en suis sûr, parfaitement convaincus.

J’achète : 

Si comme moi, vous êtes un fondu de grands Bourgognes, et que le dénominateur commun de votre cave est la finesse, alors vous craquerez devant cette bouteille au bouquet envoutant de roses séchées et de fruits juteux à l’eau de vie. Un bon conseil : mettez quelques magnums de cette merveille en cave, et soyez patients. Vous vous régalerez dans une dizaine d’année.

Dégustation : 

Le nez évanescent évoque la rose séchée, le pot-pourri et la cerise à l’eau de vie.
Portée par une fraîcheur acidulée alerte, la bouche offre une matière poudrée, riche de fruits à l’eau de vie et de fleurs séchées. La sève tannique d’une extrême finesse escorte l’ensemble avec élégance. La persistance est juste sublime.

Conseils de dégustation : 

Un passage en carafe pendant 30 minutes est indispensable en jeunesse. Servez entre 17 et 18°C pour apprécier son volume. A boire à partir de 2015 et avant 2030. Les Barolos font partie des vins qui offrent les meilleurs potentiels de vieillissement. C’est autour de 10 ans qu’il donnera le meilleur de lui même, avec une finesse similaire à de grands Bourgognes.
Un Barolo s’apprécie comme un grand cru, à maturité et surtout à table. Mettez-le en condition, bichonnez-le et offrez-lui un moment de choix. Il s’apprécie comme un grand Pauillac ou un Chambertin, avec ce moment de magie aromatique qui fait la grandeur de ces terroirs.

Suggestions gourmandes : 

En entrée, pensez à des viandes fumées, des terrines savoureuses ou un carpaccio de bœuf pour le mettre en valeur.
Comme plat, la viande qui fonctionne le mieux avec un Barolo, c’est le veau. Dans la région, toutes les cartes de restaurant offrent du veau, cru ou cuit, car l’association de la viande délicate avec la finesse acidulée et parfumée du nebbiolo est presque une évidence. Essayez par exemple avec une côte de veau au sautoir, un jus court et quelques girolles. C’est un plat facilement réalisable qui sera superbe avec ce Barolo. Des viandes plus soutenues comme du pigeon peuvent également marcher, surtout si le jus est corsé d’un petit trait de balsamique qui peut faire échos aux arômes du Barolo, avec pourquoi pas quelques figues rôties.

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'œuvre et du monde du vin. Pour découvrir le Club, rendez-vous sur www.chaisdoeuvre.fr Devenez membre, l'accès est offert ! Bénéficiez ainsi de tous les avantages.