Pendant très longtemps, la région Champagne a été dominée par les grandes maisons. Aujourd’hui pourtant, on distingue très largement le travail de ce qu’on appelle le Champagne de vigneron, notamment loué à l’export. Manuel Peyrondet revient en vidéo sur cette distinction entre le Champagne de vigneron et le Champagne de grande maison.

Champagne de vigneron vs Champagne de Grande maison

Résumons brièvement cette vidéo pour celles et ceux d’entre vous qui ne pourraient pas la visionner pleinement.

Si Manuel a choisi de faire cette vidéo, c’est en effet parce qu’aujourd’hui, on observe une véritable montée du Champagne de Vigneron. En effet, la scène médiatique a longtemps été dominée par les grandes maisons. Cependant, à l’export, on remarque sur des marchés comme New-York un véritable shift des modes de consommation.

Comment expliquer cet attrait soudain pour le champagne de vigneron ?

En fait, il semblerait que les consommateurs soient aujourd’hui en recherche d’authenticité. Pour cela, ces derniers vont ainsi se tourner vers le Champagne de vigneron. En effet, ce dernier correspond à une véritable mise en valeur du terroir, comme c’est le cas notamment en Bourgogne. Les consommateurs vont donc rechercher une valeur identitaire plutôt qu’un style ou une marque.

Quid des grandes maisons ?

Face à cette nouvelle puissance des champagnes de vignerons, la réaction des grandes maisons de Champagne ne s’est pas fait attendre !  On trouve ainsi un cahier des charges changé pour la plupart de celles-ci, et une reconnaissance plus poussée de leurs terroirs. Beaucoup font donc le choix de pousser des cuvées cadastrales.

Pour certaines maisons, comme par exemple la maison Louis Roederer dont nous vous parlions dans notre article « Masterclass Champagne« , cela passe par le choix du bio ! Plus récemment, Moët Hennessy, géant du Champagne, a annoncé sa décision d’arrêter l’emploi d’herbicides d’ici fin 2020.

Avantages et inconvénients du Champagne de vigneron

S’il est vrai que le Champagne de vigneron permet de réellement stimuler la région, il faut noter quelques petits bémols.

En effet, un petit vigneron reste dépendant de la qualité des millésimes. D’une année à l’autre, selon les événements climatiques ou autre, les cuvées peuvent ainsi être différentes, voire parfois décevantes.

De la même façon, ces petits vignerons n’ont que peu de vins de réserve. Ils ne peuvent ainsi pas forcément assembler leurs vins comme les grandes maisons Champenoise.

Toujours est il que ce changement dans la région Champagne est une véritable bonne nouvelle ! Non seulement il nous permet de découvrir de nouvelles pépites de vignerons de talent, mais en plus il stimule les grandes maisons. N’hésitez pas à nous contacter avec vos suggestions de Minute MOF. Et pour profiter vous aussi de nos masterclass  oenologiques dédiées, rejoignez vite Chais d’oeuvre, le club d’amateur de vins ! 

 

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'œuvre et du monde du vin. Pour découvrir le Club, rendez-vous sur www.chaisdoeuvre.fr Devenez membre, l'accès est offert ! Bénéficiez ainsi de tous les avantages.