J’aime :

Ne vous fiez surtout pas aux apparences, cette parcelle des Rouards du Château Villars Fontaine est bien plus qu’un simple Hautes-Côtes-de-Nuits. Exposés Est, et au contact direct de la roche mère, les chardonnays de cette parcelle (délimitée par les Cisterciens) profitent ici de l’altitude pour mûrir lentement et longtemps. Le résultat dans ce grand millésime est superbe : le vin teinté de truffe blanche et de fruits exotiques propose en bouche un contraste de textures saisissant. La minéralité et l’allonge sont dignes de beaux premiers Crus de Côte-de-Beaune.

J’achète :

Si le rapport prix/plaisir de cette bouteille est exceptionnel, son potentiel de garde l’est tout autant. Les 2001 et 1996 de cette cuvée sont d’émouvantes bouteilles qui enterrent, sans forcer, les plus grands flacons des meilleurs domaines de Côte-de-Beaune qui à cet âge sont souvent « oxydés »…. A ce prix, mettez-en au moins 3 de côté et ressortez-les dans 5-7 ans. Vous penserez à moi en éblouissant vos convives avec cette cuvée qui n’a d’un Hautes-Côtes que le nom.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'œuvre et du monde du vin. Pour découvrir le Club, rendez-vous sur www.chaisdoeuvre.fr Devenez membre, l'accès est offert ! Bénéficiez ainsi de tous les avantages.