Que le retour du soleil est doux ! En période estivale, l’envie de déguster des beaux rosés avec ses amis se fait vite ressentir. Chais d’oeuvre, le club d’amateurs et passionnés de vin répond présent à l’appel. On vous propose un Top 5 des meilleurs rosés dénichés par Manuel Peyrondet, MOF Sommellerie. Mais d’abord, petit retour sur l’histoire du rosé !

La petite histoire du rosé

Les rosés, une histoire qui remonte à l’Antiquité

Il semblerait que le rosé ait toujours existé. Dans l’Antiquité la macération des raisins entiers était courte, c’est pourquoi les vins étaient majoritairement clairs, alors que le vin rouge était rare. Durant le Moyen Age, le rosé appelé clairet, cléret, paillet, ou encore gris de perle était le vin le plus produit et le plus consommé, car les pressoirs étaient onéreux et rares.

Ainsi, le terme de « vins rosés » n’apparaît que dans les années 1680. Il est cependant vite absorbé par l’essor du vin rouge, plus tannique. Au XVIIe siècle, le rosé est menacé par des nouvelles boissons fortes telles que le porto, le thé… mais surtout par l’invention d’Arnaud de Pontac du « new french claret » c’est-à-dire un vin rouge soutenu et tannique. Le vin rouge devient donc une nouvelle mode et fait l’objet d’innovations techniques au détriment du rosé.

Depuis le XXe siècle, les rosés connaissent une véritable apogée, notamment grâce au tourisme vers le Sud, et particulièrement la Provence. En outre, de nouvelles consommations ont vues le jour, associées à l’envie de vacances et de fraîcheur. Ainsi, en 12 ans, la consommation de rosés a augmenté de plus de 20%. Aujourd’hui, la France est le premier producteur au monde de rosés, ces vins synonymes de convivialité et chaleur.

Comment fait-on du vin rosé ? 

sélection de rosés

Halte aux idées reçues ! Les rosés ne sont pas la somme d’un mélange de vin blanc et de vin rouge. En effet, la conception du vin rosé est plus complexe qu’il n’y parait.

En fait, les rosés ont cette couleur en raison du contact avec le jus et la peau du cépage rouge. Pendant la phase de macération, les pigments colorés sont transmis au jus. La différence avec la conception du vin rouge, c’est que l’extraction est plus courte. Plus la macération est longue, plus la couleur va évoluer.  Cela explique les différentes robes du rosé, pouvant aller du rose pâle au rose fushia.

En outre, on distingue 2 techniques pour faire du vin rosé :

  1. Le pressurage direct .  Cette technique consiste  à presser les raisons à peau rouge sans aucune macération. On obtient un rosé très clair.
  2. La saignée consiste en une macération courte des raisins (6 à 18h).  Ensuite, on vide une partie de la cuve de son jus. On conserve le reste du jus pour obtenir du vin rouge.

Notre top 5 des meilleurs rosés  

 

 

 

La pépite à moins de 15€ : Côtes de Provence Rosé 2019 – Château Fontainebleau

Depuis 2017, chez Chais d’oeuvre, nous sommes fan des rosés proposés par le Château Fontainebleau. Ainsi, ce 2019 n’échappe pas à la règle. Pour ce millésime 2019, on a un trésor à prix doux. Situé sur des terroirs calcaires, le Château Fontainebleau produit des rosés bluffants, tout en fraîcheur et en sincérité aromatique. Cette cuvée Côtes de Provence Rosé offre ici des notes de baies rouges, d’écorces d’agrumes et de fleurs blanches. C’est aussi un coup de cœur d’Olivier Poussier, meilleur sommelier du monde 2000.

Un beau et véritable rosé de Provence, à prix abordable. Parfait pour l’apéritif.

Pour un apéro entre amis :  Vin de Pays du Gard Rosé 2019 – Roc d’Anglade

Génie du Roc d’Anglade, Rémy Pédrono confiait à Manuel ne pas souhaiter faire de rosés cette année. Cependant, devant l’insistance de ses clients fidèles, il a acheté des raisins à un voisin situé dans le Gard, dont le vignoble se situe sur des sols sablonneux. Vous l’aurez donc compris, cette cuvée du Roc d’Anglade est éphémère, ce qui l’a rend d’autant plus intéressante ! En outre, c’est une petite pépite à moins de 20€. Les rosés de cette qualité, et à ce prix sont très rares. Aussi bon à l’apéro qu’à table (avec des tomates, gaspacho…) ce rosé ravira vos soirées d’été !

Un rosé à garder en cave : Bandol Rosé 2019 – Domaine de Terrebrune

Les rosés du Domaine de Terrebrune, situés sur l’AOC Bandol, promettent de belles évolutions, à condition d’être patient. Ce millésime 2019 méritera donc qu’on l’attende un peu ! Pour être honnête, rares sont les rosés qui nous fascinent autant que ceux du Domaine de Terrebrune. De vraies pépites, les rosés de Terrebrune deviennent crémeux avec le temps et gagnent en chair et en intensité.

Un vrai rosé d’amateurs ! Croyez-nous, les 3 étoiles RVF ne sont pas là par hasard.

Pour épater lors d’un dîner :  Bandol Rosé 2014, Domaine de Terrebrune

Pas envie d’attendre ? Passez directement à un vieux millésime du Domaine de Terrebrune ! Parce qu’un vin qui démontre plutôt qui promet, c’est toujours mieux ! C’était d’ailleurs le thème du salon Vinapogée, ou Manuel Peyrondet avait donné la Masterclass Evolutions.

Ce rosé 2014 rappelle des blancs de Bourgogne. En fait, avec ces notes de noisettes et son bouquet renversant, ce rosé Bandol 2014 est l’incarnation d’un grand terroir. Un vrai rosé de gastronomie, qui accompagnera vos jolies préparations. Renversant, à goûter absolument !

Pour un repas en amoureux : Bandol Rosé 2019 – Domaine Tempier

Si le contexte est particulier, et qu’on ne pourra peut-être pas siroter notre verre de rosé 2019 en terrasse, sachez que pour autant, la promesse est belle pour ce millésime 2019 ! Elle est d’autant plus merveilleuse dans ce secteur de Bandol qui rayonne grâce aux stars de l’appellation, le Domaine de Terrebrune et le Domaine Tempier.  2019 est un millésime frais qui rappellent les 2016, à nos yeux , l’un des meilleurs millésimes de la région.

Pour profiter au maximum de cette bouteille, nous vous conseillons de l’attendre 2 ans. N’oubliez pas de carafer votre vin.

On espère que vous trouverez ici de nouveaux rosés coup de cœur ! En tout cas, chez Chais d’oeuvre, on en est fan. Pour pouvoir profiter de nos rosés en ventes privées, n’hésitez pas à nous contacter et à demander l’accès à la carte membre, gratuite pour 3 mois.  D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'oeuvre et du monde du vin. Offre du moment : Pour toute inscription, 3 mois à la carte membre offert !