Imaginez-vous un jour d’été, 30°C à l’ombre, avec l’envie de vous désaltérer. Vous souhaitez tout de même faire un repas entre amis mais ne savez pas quel vin leur proposer… un vin de soif est une excellente option !

A l’époque, le vin de soif était utilisé comme désaltérant par les paysans, appelé « vin de travail ».

Il fait aujourd’hui sa réapparition parmi les gammes de certains vignerons, du vin blanc au vin rouge en passant par le rosé.

Quelles sont les caractéristiques d’un vin de soif ?

La vertu désaltérante est toujours d’actualité. C’est un vin aux arômes légers, fruités, et floraux à déguster frais, en attendant que le barbecue soit prêt et même à table !

A l’inverse d’un vin riche et corsé, le vin de soif se boit sans compter par ses caractéristiques légères et souples. Et surtout il vous évitera de passer des heures à chercher quel vin plaira à vos invités ou bien ira avec votre repas. C’est avant tout un vin « sans prise de tête », la question de l’apogée, du carafage, ou bien de l’accord mets et vins ne se pose pas.

Un phénomène de mode

Cette tendance des vins de soif s’explique en partie à travers l’évolution d’une consommation « plus légère » tant dans l’assiette que dans le verre. Plutôt qu’un vin à 15 degrés rendant les lendemains de soirée douloureux.

Ce sont des vins très digeste, que l’on ouvre pour leur grande buvabilité, de plus en plus de vigneron en propose dans leurs gammes surtout pour les rouges avec une macération beaucoup plus courte, un élevage en cuve plutôt qu’en fût et une mise en bouteille plus rapide. Ce n’est pas un vin de garde.

La sélection Chais d’œuvre : 3 vins de soif

Bourgueil rouge Jour de soif 2018 – Domaine du Bel Air – Dans notre coffret du mois de mai

Jour de soif, cuvée quasi « sans soufre » de Pierre Gauthier, est le genre de bombe de fruit complètement débridée qui livre dans les grands millésimes, un jus d’une spontanéité à toute épreuve ! Frais, léger, gourmand et naturellement concentré par la sublime vendange 2018, cette cuvée Jour de Soif 2018 donne le tournis dès le premier tour de verre. Le cassis frais, la violette, le bleuet escortent quelques touches de menthe poivrée. La trame tannique est quasiment imperceptible tant le fruit est généreux et enveloppant.

Servez-la autour de 14°c pour apprécier tout son volume dans de beaux verres à Bourgogne rouge.

 

Collines Rhodaniennes blanc Le Blanc d’en face 2015 – Domaine du Monteillet

 

Ce blanc de production ultra confidentielle fait revivre un très vieux cépage romain : la cugnette, que Stéphane Montez a planté face aux coteaux de Chavanay.

La texture est ample, suave et digeste. La gamme aromatique évoque la pêche de vigne, les agrumes et la patine du bois, elle est irréprochable.

Servez-la à une température de dans de beaux verres.

 

 

Côte de Provence la Londe 2013 Cuvée 8 – Château Les Valentines

 

 

Née de vieilles vignes de grenache et de cinsault plantées en altitude, cette cuvée 8 (parcellaire du domaine) isole un sous-sol de schistes exceptionnel du terroir de la Londe qui confère à ce rosé tout son tempérament, une minéralité quasi identique à de grands blancs.

Servez-le frais à 8°c.

Lettre d’information

A la recherche de conseils d’exception et d'offres avantageuses…
Laissez-nous votre email.

Inscrivez-vous gratuitement
Recevez des codes promotion pour les coffrets à venir