Chandeleur ou pas, il y a pleins d’occasions pour cuisiner des crêpes ! Pour cela, Chais d’œuvre vous a concocté une alliance qui gagne à tous les coups : crêpes et Cidre Brut Tendre d’Eric Bordelet. Préparez vos papilles !

Recette pour une vingtaine de crêpes

Ingrédients

6 œufs
375 g de farine
1 l de lait
125 g de sucre en poudre
20 g de beurre doux
1 zeste d’orange
1 zeste de citron
Une c. à s. de rhum
Un sachet de sucre vanillé

Préparation

  • Faire fondre le beurre
  • Mettre la farine dans une terrine et former un puits. Ajouter les œufs entiers, 100g sucre, le beurre fondu, les zestes, et le rhum.
  • Ajouter le lait au fur et à mesure. La pâte ainsi obtenue doit avoir une consistance d’un liquide légèrement épais.
  • Faire fondre le sachet de sucre vanillé et le reste de sucre avec un peu d’eau.
  • Une fois la crêpe cuite, étaler le mélange sucré sur la bordure de la crêpe et laisser sur le feu : la bordure de la crêpe devient craquante et le cœur reste moelleux.

Accord parfait : Crêpes et Cidre Brut Tendre d’Eric Bordelet

Ancien sommelier chez Alain Passard (3 *** Michelin) de 1986 à  1991, Eric Bordelet a repris l’exploitation familiale qui se situe en Mayenne, à la porte du Domfrontais. Au total, les 19 ha de pommiers et poiriers (dont certains sont centenaires) sont menés comme un vignoble. Inspiré par les plus grand viticulteurs (Henri Jayer et Didier Dagueneau), Eric Bordelet a une approche très singulière du terroir et de son expression au travers des pommes et des poires. Voilà pourquoi les parcellaires du domaine visent à isoler les poiriers et pommiers par sous-sol. D’ailleurs, pour stimuler l’enracinement de ces derniers, on utilise la biodynamie.
Effectivement, dans ses cidres et poirés, Eric Bordelet recherche avant tout une grande pureté aromatique. Ainsi, un très gros travail a été réalisé sur la pression et le calibre de la bulle. Idem pour les équilibre sucrosité/amertume/acidité que chaque variété de pomme et de poire propose.

L’avis de Manuel Peyrondet

J’aime

Curieux de tout ce qui est bon et fait dans les règles de l’excellence, je fais ce mois-ci une petite infidélité au vin. En effet, je vous présente les Cidres et Poirés d’Eric Bordelet, un artisan de talent qui est pour la pomme et la poire,  ce qu’étaient Didier Dagueneau à Pouilly Fumé de chez Daguneau, ou Henri Jayer à Vosne Romanée… Car ce cidre, dans sa genèse et son expression,  relève de la quête la plus extrême de la perfection… En somme, un produit si bon et si pur, qu’il est sur les cartes des meilleurs restaurants du monde !

J’achète

Je me suis dit que vous seriez charmé par la pureté et la gourmandise extrême de cette cuvée. Concentrez vous avant tout sur le goût, le calibre de la bulle, l’équilibre sucre/amertume. Vous verrez ainsi qu’on est ici bien, au delà de l’expression d’un simple cidre. Un cidre à 7€, la petite douceur qui met tout le monde d’accord, y compris les enfants… Finalement, un « must have » fait par un artisan de métier, un gars soucieux de votre bien-être et de votre santé ! A boire dans le courant de l’année car si les poires vieillissent bien, les cidres eux, ne vieillissent pas. Il est possible malgré tout de boire ce cidre dans les 2 ans suivant sa production, à une température de service de 6-7°.

Voilà l’accord parfait du jour chez Chais d’œuvre : crêpes et cidre Brut Tendre 2014. En somme, de la simplicité et beaucoup de plaisir !

A très vite !

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'œuvre et du monde du vin. Pour découvrir le Club, rendez-vous sur www.chaisdoeuvre.fr Devenez membre, l'accès est offert ! Bénéficiez ainsi de tous les avantages.