Après notre article sur « Qu’est-ce qu’un cépage » et « Qu’est-ce qu’un vin bio ?« , Chais d’oeuvre vous propose de continuer dans la série « Les bases du vin. » Ainsi, cette semaine, nous vous proposons de répondre à la question suivante : « Quelle est la différence entre un vin d’AOC et un vin de France ? ». En effet, s’il est vrai que les réglementations du monde du vin ont aussi pour but d’accompagner le consommateur,  il n’est pas toujours aisé de tout comprendre ! Retour donc sur la définition de l’AOC et des vins de France, avec un bref panorama historique !

Les fondements de l’AOC

Au fondement de l’AOC ou Appellation d’Origine Contrôlée, il y a la notion de terroir. Le terroir correspond à une zone géographique particulière. L’AOC met en avant une originalité et une typicité particulière, résultat de l’interaction entre le biologique et l’humain. Au niveau européen, on ne parle pas d’AOC, mais d’AOP. Ce sigle d’AOP a été crée en 1992. Depuis 2012, seuls les vins français peuvent porter ce label d’AOC, dans un souci de compréhension pour les consommateurs.

Revenons cependant aux fondements. A l’origine, le terme d’Appellation d’Origine Contrôlée permettait de lutter contre la fraude, cela dès 1905 !  Cependant, c’est en 1935 qu’on retrouve le premier décret-loi dédié à l’appellation d’origine contrôlée, avec la création d’un organisme de contrôle. En 1947, cet organisme devient le fameux INAO (institut national de l’origine et de la qualité).

AOC et AOP

En France, on compte aujourd’hui plus de 350 AOC, dont près d’une centaine en Bourgogne !

Pour la faire simple, qu’est-ce que l’AOC ? L’Appellation d’Origine Contrôlée correspond à la défense d’un terroir, d’un patrimoine commun. Elle obéit à certaines règles de production, comme par exemple la limitation des rendements ou des cépages utilisés dans la production d’un vin. Objet de protection et de qualité, elle a notamment permis d’asseoir le prestige des vins français dans le monde.

Aujourd’hui, cependant, l’AOC fait débat, d’aucuns trouvant le cahier des charges trop sévère. Ainsi, certains vignerons souhaitent s’en éloigner et exprimer leur créativité en se rassemblant sous le signe « Vin de France. » On peut notamment citer le cas de François Chidaine et Jacky Blot  du Domaine de la Taille aux loups. Deux vignerons talentueux que les membres du club Chais d’oeuvre connaissent bien, que ce soit grâce à nos soirées membres ou à travers le coffret de février ! Retour sur la définition des vins de France.

Qu’est-ce qu’un vin de France ?

En 2009, les « vins de table » deviennent vins de France. Mais que signifie ce terme exactement ?

A l’origine, le terme « vin de France » désigne des vins de consommation courante. Ce dernier aide également à l’export, puisque la mention de « France » est plutôt méliorative.  Le vin de France est un vin sans provenance géographique affichée. Il est ainsi possible de mélanger des vins et des cépages de différentes régions.

Souvent, les vins de France correspondent à des vins d’entrée de gamme, mais pas que ! Nous vous parlions de François Chidaine, Jacky Blot et Jean-François Ganevat, qui, s’ils produisent aussi des vins de France en plus de vins AOC, proposent de véritables vins d’auteur.

Quelles sont les différences entre les vins de France et l’AOC ?

On peut déjà repérer la différence entre des vins de France et des vins AOC en lisant l’étiquette d’une bouteille ! Depuis 2009, les vins de France peuvent afficher le millésime et le nom de cépage sur l’étiquette. En revanche, là où on repère facilement la différence avec l’AOC, c’est qu’il est interdit aux vins de France de faire figurer la mention « Château » ou « Domaine ».

La mention « AOC/AOP » (à gauche) ou vin de France (à droite) figure également sur l’étiquette de la bouteille, ce qui permet rapidement d’identifier les vins.

En outre, nous vous parlions précédemment du cahier des charges : celui des AOC est beaucoup plus pointu que celui des vins de France.

Enfin, en termes financier, il faut savoir que les vins de France se vendent beaucoup moins chers que les vins label AOC. Ainsi, si l’arbitrage entre vin de France et AOC n’est pas toujours évidente à faire pour le vigneron, les deux présentant leurs avantages et inconvénients.

Nous espérons que cette article vous a plus. N’hésitez pas à nous signifier en commentaires si vous souhaitez voir d’autres articles sur les bases du vin ou un sujet en particulier. Vous pouvez également nous contacter sur contact@chaisdoeuvre.fr. Nous nous ferons un plaisir de traiter votre demande !  

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'oeuvre et du monde du vin. Offre du moment : Pour toute inscription, 3 mois à la carte membre offert !