Emma Hayes est sommelière, importatrice de vins italiens et cofondatrice du restaurant Pastore, l’adresse du mois de nos coffrets de vin de janvier. Emma Hayes fait partie de cette nouvelle génération de sommelières, une personnalité inspirante et entreprenante du monde du vin. Découvrez-la dans ce nouveau portrait du blog. Intéressée par d’autres articles à ce format ? Consultez nos catégories « Personnalité du vin » et « Portrait de vignerons« .

Bonjour Emma Hayes, peux-nous dire quel est ton parcours ?

Je suis née d’un père anglais, d’une mère serbe et j’ai grandi en banlieue parisienne. Après un parcours à l’université et une expérience à l’étranger, j’ai choisi de me réorienter vers ce qui me plaisait vraiment : le vin. J’ai rejoins une école de commerce où j’ai suivi un master « Wine ». Puis, j’ai intégré le milieu professionnel avec le groupe de presse Bettane + Desseauve pendant 5 ans. J’ai quitté la société car même si c’était une expérience enrichissante, le milieu de la presse ne me convenait pas. Je me suis ensuite cherchée quelques années avant de trouver la voie qui me plaisait vraiment.

Comment es-tu venue au monde du vin ?

Mon amour du vin est né de mon grand-père. Un bon anglais dans tous ses clichés, amoureux de la France, de sa gastronomie et de ses vins. Cela me faisait rêver de voir ses yeux s’illuminer comme un enfant quand il ouvrait une bonne bouteille ou commandait un « Boredow » (= Bordeaux) au restaurant. J’ai commencé à déguster avec lui. Puis, j’ai acheté des livres pour en apprendre davantage. C’est une passion que je n’ai cessé d’alimenter par la suite. Mes voyages étaient toujours tourné vers le vin, tout comme mes lectures, mes dîners, etc.

Tu importes du vin italien avec Bere Bene. Comment est venue l’idée de créer cette société ?

Une région qui m’avait toujours fait rêver était le Piémont. J’y suis allée pour la première fois il y 7 ans et c’est devenu une réelle obsession. J’y retournais parfois 4 ou 5 fois par ans, avec toujours un planning très chargé de vignerons. Un jour, après un énième retour à Paris, le coffre rempli de vins piémontais, je me suis dit : « cette histoire devient ridicule. Il faut que j’en fasse un business et que j’importe des palettes plutôt que des cartons de 6 pour faire découvrir aux parisiens ces délicieux vins transalpins ». Je me suis associée avec Youri Soltys qui travaillait dans le même milieu et Bernardo Conticelli, fin dégustateur florentin. Nous avons créé Bere Bene, société d’importation et distribution de vins italiens en France. Aujourd’hui, nous importons plus de 40 domaines de toute l’Italie !

En 2019, tu t’es lancée dans l’aventure de la restauration avec Pastore. Pourquoi avoir voulu créer aujourd’hui un restaurant ?

Le projet de créer un lieu mettant le vin à l’honneur était depuis longtemps dans un coin de ma tête. A l’origine, je pensais ouvrir une cave à vin. Mais, n’ayant malheureusement aucun affinité derrière les fourneaux et connaissant mal ce milieu, je ne pouvais m’y aventurer seule. C’est une histoire de chance et de rencontre si Pastore est né. J’ai croisé le chemin de Lorenzo Sciabica, jeune chef palermitain talentueux et dynamique qui rêvait d’ouvrir son restaurant. Je lui ai proposé de s’associer. Lui s’occuperait de la cuisine et moi, de la salle et du vin. Mon rêve. Le restaurant représente pour moi le prolongement de Bere Bene. J’y propose de bons vins importés directement d’Italie, mariés avec une bonne cuisine italienne. Tous les éléments sont réunis pour découvrir au mieux les vins italiens.

Un conseil que tu donnerais pour réussir dans le monde du vin ?

Cela semblera peut-être bête mais je dirais : être toujours curieux, ouvert d’esprit, jamais snob et ne jamais s’arrêter de déguster. C’est triste de voir le nombre de sommeliers ou professionnels du milieu qui refusent de se laisser guider au restaurant et de sortir de leurs sentiers connus. Ils finissent par commander des vins et des vignerons qu’ils connaissent déjà. Ils ne se laissent pas surprendre, c’est vraiment dommage. La curiosité est indispensable !

Parlons vin maintenant ! As-tu un goût en matière de vin ?

J’aime les bons vins, bien faits et bus en bonne compagnie. S’ils procurent une émotion, c’est encore mieux ! J’ai un goût plutôt classique en matière de vin, je n’aime pas les vins trop bizarres qui présentent une déviance alors qu’ils ne le devraient pas. Les clients me demandent souvent au restaurant si je n’ai que des vins « nature ». Ma réponse : « J’essaie de n’avoir que de bons vins, s’ils sont naturels, bios, biodynamiques tant mieux, mais ils doivent avant tout être bons. Le client doit prendre du plaisir à les boire ». Un vin doit avant tout raconter une histoire, être représentatif d’un terroir, d’un cépage ; et évidemment, être fait dans le respect du consommateur et de l’environnement. Mon goût et mes choix en matière de vin s’orientent vers des vins d’artisans-vignerons qui mettent de l’âme dans leur travail.

Quelle est ta cuvée ou ton domaine préféré ?

En Italie, j’ai souvent eu de belles émotions avec le Barolo Monprivato de Giuseppe Mascarello, domaine mythique à Barolo. Autre coup de cœur du moment : Pinot Nero 2016 de Podere della Civettaja, tout petit domaine du côté d’Arezzo en Toscane, une superbe interprétation du pinot noir à l’italienne !

Un accord mets-vins que tu apprécies particulièrement ?

Je suis une grande amoureuse de fromages. Un bon Porto avec un stilton, un vin jaune et un vieux comté… Ce sont ces accords simples que j’apprécie le plus.

Pour finir : un endroit pour boire du vin à Paris ou ailleurs ?

Pour boire un coup avec les copains : La Cave de Belleville, un lieu que j’aime pour sa convivialité, son bel espace et sa bonne ambiance ! Un restaurant incontournable pour le vin : Le Clarence. Le sommelier Gaëtan Lacoste réserve toujours de belles surprises. A chaque visite, il m’a proposé de jolies découvertes à des prix très accessibles pour un étoilé, ainsi que des accords mets-vins intelligents et précis !

Merci Emma Hayes ! Vous pouvez suivre Emma Hayes sur instagram @emsyhayes, ses vins sur @bere_bene et son restaurant @pastoreparis ! Découvrez chaque mois une nouvelle adresse dans vos coffrets de vin premium en devenant Membre du Club Chais d’oeuvre.

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'oeuvre et du monde du vin. Offre du moment : Pour toute inscription, 3 mois à la carte membre offert !