Amateurs de Côtes de Provence et de vin frais et ensoleillés. Aujourd’hui, Chais d’œuvre vous propose le vin idéal pour vos journées d’été, le Côtes de Provence blanc Clarendon 2019 du Domaine Gavoty. Pour cela, nous vous parlons de l’AOC Côtes de Provence, mais aussi de l’histoire du Domaine. Puis nous vous présenterons la cuvée Clarendon.

L’appellation Côtes de Provence

L’AOC Côtes de Provence s’étend sur plus de 19 330 hectares, sur trois départements : le Var, les Bouches-du-Rhône et une enclave des Alpes-Maritimes. Ce terroir représente les trois quarts de la production des vins de Provence, avec une multitude de variétés ayant chacune une personnalité géologique et climatique bien distincte. D’un point de vue climatique, le vignoble profite pleinement d’un ensoleillement exceptionnel et d’étés chaleureux accompagnés de mistral. Le terroir est composé d’une géologie complexe comprenant deux grands ensembles : l’un au nord-ouest, constitué de collines calcaires, et l’autre au sud-est, formé de cristallin. Grâce à cette particularité on trouve une grande diversité de crus dont les caractéristiques (goût, couleurs, arôme) reflètent pour chacun une empreinte du terroir. Rouges, rosés et blancs sont issus des cépages traditionnels de la Provence (Grenache Noir, Syrah, Cinsault, Clairette, Sémillon…) et sont élevés en foudre ou en barrique. Les rosés font la réputation de cette AOC et représentent 80% de la production. Les terroirs de l’aire d’appellation Côtes de Provence, selon leur situation, privilégient la fraîcheur des vins et leur aptitude au vieillissement.

L’histoire du Domaine Gavoty

Situé sur la Via Aurelia, le Domaine de Campdumy (« champs des vendanges » en vieux provençal), dispose d’un riche passé historique dont témoignent certains vestiges romains : la borne milliaire datant de Néron (58 av. J.-C.) a été retrouvée sur le domaine et se situe actuellement dans le caveau de dégustation, une traduction du texte en latin est disponible. Philémon Gavoty fit l’acquisition de la propriété en 1806, 8 générations se sont succédé depuis. André Gavoty journaliste littéraire à la Revue des Deux Mondes alors aux commandes, confia la gestion du domaine en 1960 à son neveu Pierre (1925-2006). Bernard Gavoty (1906-1980) critique musical au Figaro, héritier du Petit Campdumy, écrivait sous le pseudonyme de Clarendon s’associa alors avec Pierre pour organiser une commercialisation commune des vins des deux exploitations : le Petit et le Grand Campdumy. Pendant toutes ces années, Pierre et Bernard se sont attachés à défendre ce terroir, d’une part en permettant l’introduction de plusieurs communes dont Cabasse dans l’aire d’appellation Côtes de Provence et d’autre part en s’impliquant dans la valorisation de l’image, grands visionnaires à l’époque d’une appellation qui mettra encore plus de 20 ans à s’affranchir de ses chaînes. À partir de 1985, Roselyne Gavoty prend en charge la vinification et donne une nouvelle orientation commerciale. En 2001, elle prend la totalité de l’exploitation en charge avec l’aide de son mari Hervé.

DomaineLa localisation et son climat

Le domaine est situé dans les collines du Var, qui sont considérées au sein de l’appellation Côtes de Provence comme « la zone des extrêmes » tant sur le plan du climat que des reliefs, c’est la zone qui présente dans l’appellation les moyennes les plus élevées. L’ensemble du vignoble est constitué d’un seul tenant. Il se situe en totalité sur la commune de Cabasse. Localisé sur des sols du Trias, le vignoble est planté dans le calcaire et l’argile. Ces argiles sont dotées d’une capacité de rétention d’eau permettant au vignoble une meilleure résistance à la sècheresse. La garrigue sèche et sévère jouxte les vignes, seule tache luxuriante en plein été. D’influence continentale, le domaine est séparé de la bordure maritime par la chaîne des Maures, les hivers sont rudes : nuits très froides pouvant atteindre 10 degrés en-dessous de zéro pendant plusieurs semaines, alternées de journées pouvant atteindre 15°C ; de grandes amplitudes thermiques également en été puisque les journées atteignent des sommets de 40°C sans air, avec des nuits souvent fraîches (15°C). Ces extrêmes climatiques élèvent le vignoble à un niveau de souffrance qui lui permet de donner le meilleur et dans l’expression de l’identité de nos terroirs : des rouges qui gardent une fraicheur remarquable sur plus de 20 ans, des blancs qui se concentrent tout en gardant leur fraicheur au fil des ans. La cuvée Clarendon est le symbole de ce que peut être un beau blanc provençal. Ne vous fiez pas à ses allures modernes dans la jeunesse et attendez six à sept ans pour voir les nuances minérales et la structure élégamment amère prendre forme. Les rosés, majeure partie de la production, sont modernes et bien constitués. Les rouges à dominante de Syrah sont plus classiques, avec des structures plus fermes. Ils se détendent après quelques années de cave.

 ClarendonCôtes de Provence blanc Clarendon 2019 – Domaine Gavoty

Cette cuvée 100% Rolle certifiée en agriculture biologique, est récoltée à belle maturité (grains dorés), égrappé, foulé, le raisin est pressé directement et délicatement, sans macération ce qui permet d’en extraire le fruit, la structure charnue. Le moût, d’abord libéré de ses bourbes, fermente en cuve métallique à une température de 16°C maximum pendant 3 à 4 semaines. Le vin est mis en bouteille au printemps suivant.

Les commentaires de Manuel Peyrondet, MOF et Meilleur Sommelier de France

« En y goûtant, on s’est dit que son caractère joyeux, délicat, floral et évanescent vous emmènerait vers des moments de légèreté, de partage… »

La suggestion gourmande de Manuel :

« Se marie parfaitement avec un loup rôti au four, un carpaccio de daurade ou mieux, une typique bouillabaisse de Marseille. »

Le Rolle conserve une belle couleur pâle au reflet vert. Au nez des fruits et des notes de fleurs blanches et une touche miellée. Sa finale est vive et demande à s’arrondir sur une structure encore timide, très belle perspective d’évolution sur 10 ans. Vous pouvez profiter de cette belle bouteille dès 2022 et jusqu’à 2033. Et pour passer de beaux moments de dégustation, servez-le à une température de 10°C dans de beaux verres bien évasés, un carafage énergique de 30 minutes en jeunesse lui permettra de développer tout son potentiel.

Ce sublime Clarendon 2019 était à découvrir dans votre coffret En Route vers les Étoiles de juin. Pour profiter de ce sublime Côtes de Provence, il vous suffit de devenir membre gratuitement de notre club de vin et de commander ce Clarendon !

Inscrivez-vous à notre newsletter !