Le restaurant Drouant est une institution parisienne depuis 1880. Symbole de la gastronomie traditionnelle française, Drouant nous a accueilli pour le tournage de notre coffret vin du mois d’avril. Le restaurant appartient désormais au groupe Gardinier. Un haut standing, un cadre impressionnant et une ambiance élégante, nous vous présentons notre expérience dans cet article.

Drouant, l’alliance de la littérature et de la gastronomie

Le prix Goncourt

Depuis plus d’un siècle, le restaurant Drouant accueille deux prix mythiques de la littérature française : le Goncourt et le Renaudot.

Le prix Goncourt est décerné pour la première fois en 1914. Cependant, la vraie remise ne se fera qu’en 1916, Première Guerre Mondiale oblige. Pour revenir sur l’histoire de l’Académie, il faut savoir que celle-ci a été crée en 1896. Cette Académie compte 10 membres, élus par cooptation. Il est important de noter que les membres ne peuvent être démis de leurs fonctions. En revanche, ils peuvent choisir de démissionner. En outre, depuis maintenant 2008, ils ne sont plus élus à vie, mais jusqu’à leurs 80 ans.

Pour revenir au restaurant Drouant, ce dernier est en fait le « QG » des 10 membres de l’Académie. En effet, ces derniers se retrouvent tous les premiers mardis du mois dans le salon Goncourt. Ainsi, ils peuvent échanger sur l’actualité littéraire dans cette ambiance élégante qui leur est dédiée. Si vous avez l’occasion de visiter le salon, vous y verrez les couverts et les sièges gravés au nom des différents jurés.

A noter également que le restaurant possède l’intégralité des livres récompensés par le mythique prix de littérature ! De même, on peut y admirer une des premières éditions du légendaire « A l’ombre des jeunes filles en fleurs » de Marcel Proust.

Le prix Renaudot

Le Prix Renaudot a été crée en 1926, dans l’attente des résultats du Prix Goncourt. Depuis, d’aucuns disent qu’il sert en partie à réparer les « injustices du prix Goncourt« . Ainsi, chaque année, un jury de 10 membres récompense l’auteur d’un roman ou d’un recueil de nouvelles. L’auteur récompensé est ensuite attendu dans le salon Renaudot du Drouant où il reçoit des journalistes.

En plus de ce prix principal, le Prix Renaudot récompense également un prix de l’essai, un prix Renaudot du livre de poche mais aussi des lycéens.

Ainsi, entre ses 3 trois salons privatifs et ce lien à la littérature, Drouant est un vrai monument non seulement pour le monde littéraire mais aussi pour la gastronomie française.

La carte de Drouant

Passons donc désormais à la gastronomie ! Pour notre coffret d’avril, nous avons eu le plaisir d’être reçu par James Ney, le directeur général de Drouant.

Au nouveau Drouant, on a gardé un esprit année 1930 malgré le rénovation. En effet, l’idée n’était pas de complètement changer d’état d’esprit, mais plutôt de réinventer un lieu historique. Ainsi, si la salle a changé, elle garde ce côté très chaleureux et chargé d’histoire bourgeoise.

Côté cuisine, la carte se veut elle aussi bourgeoise et surtout généreuse, avec toutefois la modernité d’une cuisine gastronomique. Ainsi, Emile Cotte, le chef du restaurant que l’on connaît notamment de chez Taillevent, et Philippe Mille s’attellent à servir des plats merveilleux et salivant.

L’accord met-vin du mois

Côté vin, le Drouant, c’est plus de 2000 références ! En outre, le restaurant possède une spécialisation autour des vins de la vallée du Rhône et les vins du Sud, puisqu’il possède plus de 1000 références.

Pour notre coffret vin d’avril, nous avons demandé au restaurant de nous préparé un plat en accord avec la bouteille du Clos Constantin. Souvenez-vous, la cuvée Euzeria, AOC Terrasses du Larzac 2018, figure dans le prix-plaisir du coffret Audace et découverte et En route vers les étoiles.

Ainsi, pour accompagner ce vin de grande buvabilité,  Drouant nous avait préparé un canard à l’orange. Ici, on saisit le canard à la poêle, avec une peau croustillante. Le filet de canette, moins gras donc qu’un canard élevé pour un foie-gras, s’accompagne de son jus de cuisson. Dans l’assiette, on a aussi des endives braisées et autres légumes.

Entre amertume, acidité, douceur et fondant en même temps, ce canard à l’orange offre un très bon répondant à la Grenache de notre cuvée Euzeria du coffret d’avril !

Nous savons que se rendre au restaurant est interdit pour le moment, mais une fois ce confinement levé, foncez chez Drouant ! Nous espérons que cette article vous aura donné envie. En attendant de retourner au restaurant, pourquoi ne pas rejoindre le Club Chais d’oeuvre ? La carte Membre est en ce moment offerte pour 3 mois ! Pour créer votre compte, il suffit juste de nous contacter. Découvrez vite nos ventes exclusives, vidéos de dégustation et fiches spéciales. A très vite !

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque semaine, recevez l'actualité du vin et du club Chais d'oeuvre !
Laissez-nous votre email.

S’abonner à la newsletter

abonnement à la newsletter chais d'oeuvre
Inscrivez-vous gratuitement
Chaque semaine, recevez les actualités de Chais d'œuvre et du monde du vin. Pour découvrir le Club, rendez-vous sur www.chaisdoeuvre.fr Devenez membre, l'accès est offert ! Bénéficiez ainsi de tous les avantages.